Moura, la mémoire incendiée d’A. Lapierre

Bonjour à Toutes et à Tous,

Je viens de lire le livre d’A. Lapierre et je l’ai trouvé très intéressant… pour ceux qui connaissent Saint Petersbourg et l’Estonie. Il est également possible de visiter Yendel près de Tallin.

J’ai également lu : « Je te vois reine des quatre parties du monde » 

Dans les tourmentes de la Révolution bolchevique, d’une guerre à l’autre, Moura a traversé mille mondes. Aristocrate d’origine russe, elle s’est appelée Maria Zakrevskaïa, Madame Benckendorff, la baronne Budberg… et elle a bien existé. Elle a été la passion d’un agent secret britannique, la muse de Gorki, la compagne de H.G. Wells, l’égérie de l’intelligentsia londonienne. Elle a côtoyé tous les grands du XXe siècle, le Tsar, Staline, Churchill, de Gaulle. Les uns chantèrent son courage, sa chaleur et sa fidélité. Les autres dénoncèrent ses mensonges. Tous s’entendirent néanmoins sur un point : Moura incarna la vie, à tout prix.

Alexandra Lapierre est un écrivain français, auteur de romans, de nouvelles et de biographies. Elle est la fille de Dominique Lapierre (1931), écrivain et philanthrope français.

Après des études de lettres à la Sorbonne, elle part comme boursière aux États-Unis. Elle étudie à l’American Film Institute, où elle obtient un diplôme de mise en scène et réalise trois moyens métrages. Elle reçoit une seconde bourse d’études de l’Association des Femmes Universitaires Américaines qui lui permet d’achever son Master of Fine Arts en 1981 à l’Université de Californie du Sud. Elle reçoit le prix Jack Nicholson 1981 pour un court métrage intitulé « Le collectionneur d’antiquités ».

De retour en France, Alexandra Lapierre poursuit sa thèse sur la femme fatale dans la littérature du XIXe siècle. Son premier roman, « La Lionne du boulevard », qui sera publié par les éditions Robert Laffont en mars 1984, remportera un succès critique et populaire et obtient le prix du Premier roman de la Fondation Paribas.

Bonne Lecture !

Atelier Lecture 2019-2020 : Programme

Voici le programme du club de lecture …..

A partir de 9h30…

23 août :
Pierre Lemaitre     Couleurs de l’incendie
Yasmina Khadra   Khalil

20 septembre :
Eric Orsenna          Voyage au pays du coton
Kjell Westö            Un mirage finlandais

11 octobre :
Margaret Atwood La servante écarlate (544 p.)

8 novembre :
Ruth Ozeki                Mon épouse américaine
Vladimir Nabokov   Roi, dame, valet

13 décembre :
Haruki Murakami   1Q84 (552 p.)

10 janvier :
Frederic Lenoir       Le miracle Spinoza
Fred Vargas              L’armée furieuse

7 février :
Bill Bryson               American Rigolo
Gouzel Iakhina       Zouleikha ouvre les yeux

6 mars :
José Saramago            Les intermittences de la mort
Jean d’Ormesson       Et moi, je vis toujours

3 avril :
Molière                         Le Misanthrope
Romain Gary              La promesse de l’aube

8 mai :
Michel Houellebecq       Sérotonine
Guillaume Musso            La vie secrète des écrivains

5 juin :
A définir ultérieurement

Maisons de retraite

La Saga Palvelutalo Munkkiniemi, la maison de retraite des « Petits vieux d’Helsinki »

Suite à l’Atelier Lecture du 12 Octobre et à la lecture « Des Petits Vieux d’Helsinki font le mur », voici le lien d’une vidéo sur les Maisons de retraite en France :

Envoyé spécial. Maisons de retraite : derrière la façade – 20 septembre 2018 (France 2)

Club lecture francophone